Contactez-nous
En savoir plus

Fonctionnement de l'intérim

Dans le travail d'intérim, il doit y avoir:

  • Une société de travail temporaire.
  • Une société utilisatrice.
  • Un intérimaire

Ainsi, le schéma de travail intérimaire est triangulaire :

  • Une société de travail temporaire est rémunérée pour choisir et encadrer des intérimaires à même dÂ’effectuer le travail de la société utilisatrice. A charge pour elle de signer le contrat et de sÂ’occuper de la visite médicale. A charge pour elle également de verser les cotisations-accident du travail de lÂ’employé quÂ’elle recrute (intérimaire).
  • Ce dernier doit effectuer les missions que la société intérimaire lui confie et avertir cette dernière en cas de danger sur le lieu de travail. La loi protège lÂ’intérimaire (sa santé et sa sécurité). A cet effet, il peut utiliser son droit de retrait. En effet, sÂ’il yÂ’a un danger qui menace sa santé ou sa vie, ce droit permet à ce dernier dÂ’arrêter le travail, sans risque si la société intente une action judiciaire, afin de se prémunir contre tout préjudice.
  • La société utilisatrice a obligation de respecter les normes de sécurité et dÂ’hygiène. Elle confie son pouvoir de direction à lÂ’entreprise de travail temporaire. De ce fait, le droit affirme que lÂ’intérimaire est le salarié de la société de travail. Ainsi, les responsabilités sont partagées entre la société de travail temporaire et la société utilisatrice.

En France, le travail d'Intérim est règlementé par un éventail très large de textes législatifs mais aussi conventionnels. Le cadre juridique de l‘intérim est fixé par l’accord national du 24 mars 1990. Il liste les conditions de recours et donne des informations sur le statut des intérimaires.

En Europe, le but de la directive 91-383 du 25 juin 1991 est de fournir à l’intérimaire la même protection qu’aux autres types de salariés. Par exemple, l’entreprise utilisatrice a pour obligation avant le début du travail de prévenir l’intérimaire des risques liés au travail. Il faut préciser également que cette loi interdit aux entreprises d’imposer à l’intérimaire une surveillance médicale.




Selon le contexte, le mot « intérim » peut avoir des sens distincts. Dans le droit du travail l’intérim signifie le travail temporaire. Toutefois, Il peut également signifier le temps pendant lequel un poste n’est pas occupé. Notons qu’en droit constitutionnel, l’intérim est une disposition liée aux périodes de vacance temporaire. Les agences d’intérim sont de plus en plus importantes économiquement en France.

Les avantages et les inconvénients de l'intérim

A | Les avantages de l'Intérim

  • Les intérimaires peuvent changer de lieu de travail fréquemment.
  • LÂ’intérimaire est plus indépendant professionnellement que dans les autres types dÂ’emploi.
  • LÂ’intérimaire peut choisir plus librement ses périodes de congés.
  • La société de travail temporaire offre les mêmes avantages que les autres types de sociétés (participation au bénéfice,Â…).
  • Le travailleur peut avoir des expériences de travail plus variées et de ce fait devient plus compétitif.

B | Les inconvénients de l'Intérim

  • LÂ’intérimaire doit attendre que la société lui propose une mission quÂ’il peut effectuer pour travailler.
  • Les changements fréquents du montant du salaire net : de ce fait, lÂ’intérimaire doit dépenser prudemment ce dernier.
  • La difficulté des missions est variable.